Karma : la bonne étoile ?

Plus d’un an après l’avoir annoncé, GoPro présentait début septembre son premier drone : le KARMA.

Un drone à l’aspect plutôt séduisant, qui est vendu avec ou sans caméra (il faut connecter une Héro 4 ou 5, ou une Session 5). Le bébé fait 1 006 grammes, mais ce poids est sans nacelle et sans caméra… menant le tout à 1300 grammes une fois équipé. Coté dimension, il tient dans la valise fournie avec ses 365 x 224 mm de long une fois replié, car oui, c’est un drone pliable ! Les hélices restent en place facilitant la mise en route, le tout est un peut plus transportable qu’un Phantom.

Outre le prix, 869 €  sans la caméra (donc attractif pour les possesseurs de caméra Gopro compatible), un grip est inclus permettant de transformer la nacelle de stabilisation (3 axes) en poignée stabilisée. Une vraie bonne idée, tant la stabilisation est un point crucial pour réaliser de belles images. Gopro empiète là le terrain de son concurrent Dji dont l’Osmo prendra peut être un petit coup de vieux…

Bref, le Karma aurait pu être le produit phare de la rentrée 2016 si Dji n’avait pas présenté son nouveau bijou 2 semaines plus tard…

Restent des qualités :

+ prix attractif pour les possesseurs de Gopro 4 ou 5

+ outils polyvalent se transformant sans surcout en poignée stabilisée

+ valise de transport fournie

+ encombrement réduit par rapport à un Phantom

+ écran de contrôle intégré à la télécommande

Laisser un commentaire