Dji s’attaque au coeur de GoPro

Avec l’intégration d’une caméra Sony sur sa série Phatom 3, Dji avait déjà déterré la hache de guerre avec Go Pro (le fabriquant américain de caméras portative leader du marché) rompant ainsi une sorte de parasitisme symbiotique qui faisait que les utilisateurs assemblait le meilleur drone grand public avec la meilleure caméra sportive grand public…

Aujourd’hui le chinois Dji enfonce le clou et lance en grandes pompes une caméra portative de type steadygrip pour attaquer frontalement à GoPro : la caméra Osmo portée par un steadygrip disposant d’un stabilisateur inertiel 3 axes. Une nouveauté pour adeptes du mouvement fluide, qui devaient jusqu’ici combiner leur GoPro avec différents système de nacelle, stabilisateur ou autre steadycam, plus ou moins encombrant et efficaces. En réalité, ce type de produit clé en main existait déjà, mais gageons que la puissance de frappe marketing de Dji fera oublier les marques précurseurs… Un système simplifié donc, à défaut d’être économique car le prix de la bête reste plutôt costaud : 749 €. C’est peut ou proue le tarif que l’on devrait débourser pour une GoPro 4 et un stabilisateur performant.

Restent donc deux inconnus :

  • la caméro de Dji arrivera-t-elle au niveau de GoPro en particulier sur la dynamique des contrastes. Pour l’instant nous en doutons et nous attendons toujours les premières images sur la neige… Par contre, l’ajout de fonctionnalités tels que timelaps, ou le simple retour écran sur mobile pourraient en convaincre plus d’un…
  • de son coté, GoPro a annoncé la couleur et prépare … un drone !

En savoir plus :

osmo

Laisser un commentaire