Faut il installer des protections d’hélices (propeller guard) ?

Pour 10 à 20 euros, différentes protections d’hélices (Propeller guard en anglais) vous sont proposés en boutique ou sur internet. Mais faut il vraiment ces éléments ? ou plutôt, dans quels cas peut-on s’en passer… ?

Dans quels cas est il fortement conseillé d’installer des protections d’hélices ?

  • vous êtes débutants en matière de pilotage de drone. Autant prendre toutes les mesures de sauvegarde possibles pour protéger vos hélices et par la même, l’ensemble de votre matériel. Les premières sessions de vol vous permettront de prendre vos repères, de vous familiariser avec les commandes, et de comprendre le comportement et les réactions de l’engin, afin de mieux pouvoir les anticiper et voler en sécurité, après de longues heures d’expérience…
  • vous êtes un pilote chevronné mais aviez l’habitude d’un autre engin : le changement de modèle va sans doute nécessité un changement d’habitudes. Le temps que les réflexes reviennent, l’investissement dans des protections vous évitera peut être d’autres dépenses…
  • vous êtes expérimentés avec le Phatom, mais vous prévoyez un vol sensible, très près d’obstacles (arbres, murs, rochers….) : c’est peut être le moment de remettre les protections en place…

Ce qui justifie de ne pas les mettre …

  • vous voulez faire des images en poussant un peu le drone : les protections risques de se voir à l’image en particulier lors des virages serrés et lorsque l’on met les gaz à fond vers l’avant.
  • vous avez besoin d’optimiser au maximum et le poids (durée batterie), et la maniabilité de l’appareil : les protections exigent un peu plus de puissance aux moteurs qui consomment donc un peu plus d’énergie… Avouons que cet argument reste vraiment secondaire…

 

One thought on “Faut il installer des protections d’hélices (propeller guard) ?

Laisser un commentaire